Transmissions Homocinétiques

Les premiers nœuds homocinétiques ont été introduits en agriculture dans les années 1970 pour augmenter l'efficacité des machines tractées, en réduisant ou en éliminant le mouvement irrégulier généré par les cardans pendant la phase de rotation.

Le fait de devoir faire de grands angles de braquage entraîne des mouvements importants du disque de centrage à l'intérieur du nœud homocinétique et de grandes ouvertures dans le corps central, ce qui provoque des fuites et des risques de contamination de graisse lubrifiante.

Jusqu'à présent, les arbres à nœuds homocinétiques offraient une plus grande maniabilité et vitesse de rotation par rapport aux cardans « à angle égal », mais ils devaient être fréquemment lubrifiés, avec une grande quantité de graisse.

Les nœuds homocinétiques à 80º des transmissions Global n'ont pas ces inconvénients, car ils doivent être lubrifiés une fois par semaine (toutes les 50 heures) et la quantité de graisse nécessaire est inférieure à celle des nœuds homocinétiques traditionnels.

Modèles

Type 60

Type 61

Type 62